Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

La conception textile

/La conception textile
La conception textile2019-04-02T10:18:33+02:00

Maillage ou tissage ?
Tricot ou tissu ?
Lorsque l’on démarre dans le marquage, il est souvent difficile de faire la différence entre ces deux types d’assemblage textile.

Voici quelques bases à retenir et à ressortir au détour d’une conversation…

Maille & tricot

Un tricot est un textile composé d’un seul fil formant des boucles appelées « mailles ».
Selon la manière dont ces mailles sont formées, on obtient différents motifs.

Composition

Une maille est constitué d’une tête, de jambes et de pieds.
Les mailles passant les unes dans les autres, on parle de maille endroit si les jambes sont apparentes (la tête est masquée par les jambes de la maille supérieure et les pieds par les jambes de la maille inférieure) et de maille envers si la tête et les pieds sont visibles tandis que les jambes sont cachées.

Les différents types de maille

Chargées, allongées, retournées… les différents types de mailles sont légion et tous les lister reviendrait à rédiger un mémoire de fin de d’étude en tricotage.
S’il faut en retenir deux, retenez les mailles cueillies et les mailles jetées.

Mailles cueillies et tricot trame

Mailles jetées et tricot chaîne

Il s’agit du type de maille le plus simple et le plus communément utilisé : les mailles, constituées d’un seul fil, courent dans le sens de la largeur. On les utilise essentiellement pour concevoir des pulls, des t-shirts, etc.Dans ce type de tricot, le fil court de manière verticale, formant une colonne. Chaque colonne nécessite un fil. Indémaillables, les textiles en mailles jetées vont essentiellement être des vêtements de sport, des sous-vêtements ou de la lingerie.

Points et liages

Les mailles cueillies sont liées entre elles de différentes manières selon le motif que l’on souhaite obtenir. La manière dont elle sont liées s’appelle le « point » ou « liage ». Un point ou un liage est donc formé de plusieurs mailles, voire de plusieurs rangées de mailles.
Voici les deux plus connues.

Le jerseyLe point mousseLe point de riz
Il s’agit du point le plus usité dans le monde du tricotage. Il est composé de rangées de mailles endroit alternant avec des rangées de mailles envers.À défaut d’être le plus utilisé, il s’agit du point le plus simple car composé uniquement de rangées de mailles endroit.Cette technique permet d’obtenir un liage équivalent au point mousse mais plus ferme et résistant. On alterne mailles endroits et mailles envers sur une rangée, puis on inverse le processus sur la rangée inférieure.

Le tissage

Un tissu est un textile composé d’un entrecroisement de fils dans le sens de la longueur et de la largeur.
Cet entrecroisement est appelé « armure » et peut avoir plusieurs aspects selon la manière dont les fils sont entrecroisés.

Composition

Une armure est donc constituée de fils s’entrecroisant dans la longueur et la largeur.
Les fils placés dans le sens de la longueur sont appelés « fils de chaîne« .
Les fils placés dans le sens de la largeur sont appelés « fils de trame » ou « duites« .

Lorsque le fil de trame est au-dessus du fil de chaîne, on parle d’un « laissé ».
Lorsque le fil de trame est au-dessous du fil de chaîne, on parle d’un « pris ».

Les différentes armures

Selon la manière dont elles sont tissées, les armures créent différents effets. Une classification a été dressée dans l’univers du tissage : armures fondamentales (les bases), dérivées (issues des précédentes), composées (assemblages d’au moins deux armures) et d’autres plus fantaisistes ou moins usitées.
Nous allons nous intéresser ici aux armures fondamentales.

Toile et taffetasLe sergéLe satin
La plus simple des armures, la toile est composée d’une alternance constante de fils de chaîne et de fils de trame : il y a donc autant de « pris » que de « laissés » et aucun effet chaîne ou effet trame.
Si l’on utilise des fibres discontinues, on obtient de la toile. Si l’on utilise des fibres continues, on obtient du taffetas.
Cette armure est facilement reconnaissable à ses diagonales créées par un liage décalé d’un fil à chaque trame. Dans la vie de tous les jours, nous connaissons mieux les dérivés du sergé : jeans, Tweed, gabardine, sont des exemples de sergés dérivés.

Le satin est son aspect lisse particulièrement prisé sont obtenus en dissimulant les liages en les répartissant sur la surface de l’armure.
Les caractéristiques du satin sont un côté lisse et un côté mat.

Vous pourriez être intéressé par :

Les matières textiles

L’impression textile

Le flocage

Au quotidien, le consommateur fait de plus en plus attention à ses achats. Le bien-être et l’éco-responsabilité…

-> Lire plus

À une époque où tout doit être toujours plus rapide et qualitatif, les professionnels du marquage textile se retrouvent …

-> Lire plus

Le flex et le floc sont des matériaux souples qui se transfèrent sur textiles clairs et foncés. On parle de technique…

-> Lire plus

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. Fermer

Vous êtes maintenant inscrit à notre newsletter !

Une erreur est survenue pendant le traitement de votre demande, merci de réessayer.