Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Les matières textiles

/Les matières textiles
Les matières textiles2019-04-01T17:52:52+02:00

Au quotidien, le consommateur fait de plus en plus attention à ses achats. Le bien-être et l’éco-responsabilité font désormais partie de notre vie de tous les jours, que ce soit en matière de nutrition ou d’habillement.
En tant que marqueur textile, vous-mêmes êtes tenus à certaines obligations et labels, tels que la norme Oeko-Tex, et privilégiez les textiles qualitatifs afin de satisfaire une exigence client croissante.

Mais connaissez-vous bien la composition vos produits ?
Savez-vous comment les textiles réagissent au delà de ce qu’indique l’étiquette fournisseur ?
Petit aperçu des différentes matières composant les textiles…

Les matières premières

Un textile est composé de fibres elles-même issues de matières naturelles ou obtenues de manière chimique.
Ces fibres vont ensuite servir à la fabrication de fils ou de filaments qui seront la base de la conception de tel ou tel type de textile.

Les fibres naturelles

On parle de fibres naturelles lorsque la matière première est d’origine végétale, animale ou minérale et que sa transformation n’a pas altéré sa composition. Nous allons ici nous intéresser aux fibres végétales et animales, principales composantes naturelles présentes dans les textiles.

Fibres végétales

Fibres animales

Les fibres végétales proviennent des feuilles, des tiges, des graines, voire des fruits des arbres et des plantes. Riches en cellulose, elles constituent historiquement la première source de fibres transformées pour la conception textile.
La plus répandue est le coton car très facile à produire et constituée de cellulose quasi-pure.

Exemples de fibres issues des tiges :
  • lin
  • jute
  • chanvre
  • lotus
  • kénaf
  • ramie
Exemples de fibres issues des feuilles :
  • sisal
  • gucca
  • chanvre de Manille
Exemples de fibres issues des graines :
  • coton
  • kapok
Exemples de fibres issues des fruits :
  • écorce de noix de coco
Constituée de protéines particulières, ce type de fibres provient des poils ou sécrétions animales. Les plus connues sont la laine et, à moindre échelles mais très prisée, la soie.

Exemple de fibres issues des poils d’animaux :
  • alpaga (lama)
  • angora (lapin angora)
  • cachemire (chèvre du Cachemire)
  • chameau
  • laine (mouton)
  • mohair (chèvre angora)
  • vigogne
  • yack
Exemple de fibres issues de sécrétions animales :
  • fils d’araignée
  • soie

Avantages et inconvénients

Avantages

  • toucher doux
  • porter agréable
  • antistatique

Inconvénients

  • stocke l’humidité
  • temps de séchage long
  • boulochage dans le temps

Les fibres végétales sont en général de courtes longueurs. Il faut les filer ensemble pour obtenir des fils plus longs qui serviront à la conception du textile.
Les fibres animales sécrétées, comme la soie, sont plus longues et ne nécessitent pas de filage, tout comme les fibres chimiques

Les fibres chimiques

Les fibres chimiques ont initialement créées pour reproduire certaines propriétés des fibres naturelles, à commencer par la laine et la soie. Elles se divisent en deux catégories : les fibres artificielles et les fibres synthétiques.

Fibres artificielles

Fibres synthétiques

Les fibres artificielles sont le résultat de transformations chimiques de fibres naturelles. C’est le plus souvent la cellulose qui est utilisé pour la création de fibres artificielles.

Exemples de fibres artificielles :
  • viscose
  • modal
Les fibres synthétiques n’ont absolument aucun élément de base naturel : il s’agit de production ayant pour base des polymères organiques et inorganiques.

Exemple de fibres synthétiques :
  • polyester
  • polyamide
  • Nylon
  • élasthanne
  • Kevlar

Avantages et inconvénients

Avantages

  • légère
  • très résistante
  • faible taux d’absorption d’humidité
  • très haute évacuation de l’humidité
  • extrêmement respirante
  • facile d’entretien
  • peu froissable

Inconvénients

  • stocke les odeurs
  • antistatique

Les fibres chimiques sont intrinsèquement plus longues que leurs consœurs naturelles : on parle de filaments.
Une fois créés, les filaments peuvent être réunis pour obtenir un fil continu ou coupés en fibres de tailles aléatoires pour ressembler au mieux aux fibres naturelles : ce processus permet les mélanges de fibres naturelles et chimiques.

Vous pourriez être intéressé par :

La conception textile

L’impression directe

Le flocage

Maillage ou tissage ? Tricot ou tissu ? Lorsque l’on démarre dans le marquage, il est souvent difficile de faire la différence…

-> Lire plus

L’impression directe sur textiles – également appelée « direct to garment » et abrégée « DTG » – est une technique de…

-> Lire plus

Le flex et le floc sont des matériaux souples qui se transfèrent sur textiles clairs et foncés. On parle de technique…

-> Lire plus

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. Fermer

Vous êtes maintenant inscrit à notre newsletter !

Une erreur est survenue pendant le traitement de votre demande, merci de réessayer.